dilluns, 22 de febrer de 2016

Llista de varietats de fruiters que disposen de Títol d'Obtenció Vegetal (TOV) a Europa o Espanya (22.2.2016)

APlanço de perera - foto: @cfolch
Ja teniu disponible el darrer llistat  Proteccions TOV_2016_1 (castellà) de varietats de fruiters que disposen de protecció europea o espanyola. També podeu consultar el llistat de  sol·licituds Proteccions TOV_2016_1 (castellà). Estan actualitzats amb el butlletí de la OCVV 1/2016 de 15/2/2016 i el BOE núm 13 de 15/1/2016.
Els llistats anteriors estan accessibles a Slideshare (català) i a Scribd (castellà).
Arxiu de dades dels  Títols /  Arxiu de dades de les Sol·licituds   
Algunes recomanacions:

What is a GMO? by piffle - video 5:14 min

Continguts de l'assignatura de ‪Fructicultura‬ by Valero Urbiba + info
Newsletter #10 CPVO - http://bit.ly/CPVO10news

Album fotogràfic CPVO 20th Anniversary Angers, October 2015 fotos


In memoriam - Marcel Dorandeu (18.5.1937 - 6.1.2016)
Arboriculteur retraité, Marcel Dorandeu était né a Philippeville, en Algérie, un 18 mai de 1937. En 1962 il rejoint ses parents sur l'explotation agricole familiale à Marquixanes. Dans la foulée, il épouse Jacqueline et s'installe sur des parcelles en fermage où il devient arboriculteur, viticulteur, maraicher.
Dans la décennie suivante Marcel et Jaqueline décident de se diversifier et font l'acquisition d'un petit mas aux portes de Perpignan du côté de St. Génis de Tanyeres. Ils peuvent ainsi, à partir du milieu des années 80, occuper le personel à l'année entre productions de pêche, d'abricot et autre mimosa réparties entre l'explotation de Marquixanes et celle de Perpignan.
Marcel Dorandeu - foto L'agri
Durant toute cette période, Marcel Dorandeu a occupé des responsabilités locales ou cantonales au CDJA comme à la FDSEA. C'est donc tout naturellement, lorsqu'il prend sa retraite, qu'il intègre la section des Anciens Exploitants presidée par Amédée Saliès, a qui il succède vers la fin des années 90. Il s'engage alors pour la revalorisation des retraites concernant les chefs d'explotation, les veufs, les conjoints et les aides familiaux.Un combat difficile quand on sait le peu de considération dont bénéficient nos anciens, et quand on connait le montant du pécule qui leur est octroyé. Il se bat dans la foulée pour un alignement des pensions à hauteur de 75 % du SMIC. En février 2011, c'est Claude Jorda qui lui succède à la tête des anciens exploitants.
J'avais rencontré Marcel quelques semaines avant et je me souviens de cet homme ordonné qui, pour écoquer la problème des retraites, alla chercher ce jour-là une pochette où étaient classés des documents savamment surlignés, textes de lois et autres motions. Sur un cahier de brouillon, il avait soigneusement annoté et daté tous les comptes rendus de réunions. Parce que les anciens savaient consigner leur histoire, à cause du temps, à cause du respect et de l'avenir... Pays de hasard.
Adieu donc Marcel Dorandeu. Adieu paysan.
Jean-Paul Pelras. (L’agri, jeudi 14 janvier, nº 3500)